Pattes de chat vues de dessous

Pattes de chat

Les pattes des chats subissent d’importantes pressions lors des courses poursuites et des sauts. Afin de résister à de telles sollicitations, un ensemble de ligaments maintient les os de la patte très serrés, en ne permettant qu’une faible mobilité latérale.

Tandis que d’autres prédateurs courrent sur toute la plante des pieds, le chat lui court sur la pointe des pieds. Pour les premiers, c’est comme si toute la main et les doigts étaient posés sur le sol. Par contre, le chat marche sur le bout des orteils — ce qui est comparable au sprinter qui s’élance des starting blocks sur la pointe des pieds —, ce qui est tout à fait profitable pour courir très rapidement.

Les coussinets des pattes sont formés d’un tissu solide recouvert d’une peau rugueuse. Les coussinets peuvent supporter une charge; ils remplissent un triple rôle:

  • ils agissent comme amortisseurs
  • ils enveloppent et protègent les petits os délicats
  • ils pourraient aussi agir comme aide au freinage ou à l’atterrissage

Le rôle du coussinet supérieur de la patte avant reste encore un peu nébuleux: il ne touche pas le sol au cours d’un déplacement normal. Certains supposent qu’il pourrait servir d’amortisseur lors de l’atterrissage d’un saut.

Même en pleine course, un chat peut encore changer de direction. Si chez les grands félins, les coussinets sont rainurés tels les pneus d’une voiture, les chats, quant à eux, courrent « sur pneus lisses ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *