Schéma de l'anatomie du chat

Anatomie du chat

Toute l’anatomie du chat est adaptée à son rôle de prédateur: la structure osseuse est délicate, les muscles puissants, le tractus digestif court, les organes des sens sont bien développés et les dents pointues sont typiques d’un carnivore. Le pelage, tant apprécié lui tient chaud et le garde au sec. Il peut aussi lui servir de camouflage.

Sommaire de la page

Le squelette

En dehors de sa taille, le squelette de l’homme et du chat sont similaires à quelques différences près:

  • l’homme est bipède tandis que le chat se déplace à 4 pattes.
  • la colonne vertébrale du chat comporte plus de vertèbres que celle de l’homme
  • le chat n’a pas de clavicule entièrement développée

La colonne vertébrale est composée de:

  • 7 vertèbres cervicales
  • 13 vertèbres thoraciques
  • 7 vertèbres lombaires
  • 3 vertèbres du sacrum
  • 28 vertèbres caudales (constitutives de la queue)

Même un chat de Manx, un chat sans queue, possède entre 3 vertèbres caudales.

Les vertèbres du chat sont reliées de manière souple. C’est ce qui permet au chat de courber son dos en forme de U et de se contortionner pour se faufiler au travers d’espaces fort étroits.

La musculature

La musculature du chat est particulièrement bien adaptée à son status de chasseur. Ses pattes solides, les muscles forts du dos et de la machoire permettent une bonne chasse et la mise à mort de la proie.

Comme leurs cousins sauvages, le chat n’utilise que peu d’énergie pour les mouvements normaux; c’est au moment de la chasse que toute l’énergie est entièrement mise à disposition des muscles.

La tête

La tête du chat est bien équipée pour la prédation: une gueule grande, des yeux bien adaptés à la vision crépusculaire et une fine audition.

La dentition

Comme chez l’humain, les dents du chat sont composées d’émail et de dentine.

Les molaires ne sont pas suffisamment plates que pour pouvoir mâcher la nourriture. L’avant dernière dent de la machoire supérieure (une prémolaire) et la dernière dent de la machoire inférieure (une molaire) sont nommées des dents carnassières servent à couper la viande en petits morceaux; elles sont plus grandes que les autres (pré)molaires, coupantes et en forme de pyramide.

Sa dentition correspond à celle des carnivores: de grands crocs pour saisir la proie et de puissantes molaires pour broyer la viande.

Chez le chat adulte, on compte 30 dents. Pour la demi-machoire supérieure, on distingue: 3 incisives, 1 canine, 3 prémolaires et 1 molaire. La demi-machoire inférieure compte 1 prémolaire de moins.

Chez le chaton, on compte 26 dents de lait. Cette dentition déciduale comprend, pour la demi-machoire supérieure: 3 incisives, 1 canine et 3 prémolaires et, pour la demi-machoire inférieure, une prémolaire de moins.

La machoire est courte, forte car bien musclée.

Lors de la mise à mort de la proie, les canines sont placées juste entre 2 vertèbres adjacentes de la proie puis la pression mortelle est exercée. Certains scientifiques pensent même que la taille, la forme et la distance entre les canines des différents chats correspondent exactement au tour du cou de leurs proies respectives. Cela signifierais dès lors que les canines d’un chat domestique correspondent adéquatement au tour du cou d’une souris de maison.

Au moment de la mise à mort, le chat trouve facilement l’endroit où il doit placer ses canines. Il est aidé en cela par une bonne innervation qui l’aide à savoir si ses dents sont correctement placées.

Les organes des sens

L’audition

Le chat a une ouïe très développée, surtout à certaines fréquences très élevées, comme celles produites par les petits rongeurs et les oiseaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *